Image


    Cexa Tseciéu

    Partagez
    avatar
    The Last Dodo

    Messages : 37
    Date d'inscription : 30/12/2017

    Cexa Tseciéu

    Message par The Last Dodo le Lun 12 Fév - 12:11

    Nom de compte forum : The Last Dodo
    Nom de compte IG : Del_Castiyoyo

    Nom du personnage : Cexa Tseciéu
    Race : Humaine
    Âge : 19 ans

    Description : La première chose qui frappe, lorsque l'on voit Cexa, c'est assurément son sourire rayonnant. Elle ne le perd que rarement -et encore, lorsque c'est le cas, c'est parce qu'il s'est atténué pour être simplement doux ou gentil.
    Ses yeux bleus sombres sont illuminés d'un optimisme qu'on pourrait aisément définir comme exalté. Sur son visage retombent quelques mèches de cheveux blonds, autrement attachés. Quiconque la verrait les cheveux détachés comprendrait d'ailleurs vite pourquoi, puisqu'ils semblent avoir une tendance naturelle à être en bataille.

    Ses vêtements sont en général de trois types. Dans la vie de tous les jours, elle porte des tenues sobres par leur coupe, pratiques, mais toujours dans des tons vifs et chauds. Plus rarement, il lui arrive de porter des robes sensiblement plus dignes et sérieuses, qui conservent les tons chauds (et qui, il faut le dire, ne font rien pour corriger son air d'idéalisme naïf malgré leur sérieux). Enfin, de temps à autres, elle arbore une armure extrêmement soignée, aux plaques ornées de fines dorures, agrémentée de décorations qui évoquent immanquablement un soleil levant.
    Dans tous les cas, elle porte aussi à son cou son symbole sacré lathandrite, un soleil d'or sur un médaillon d'argent ; fréquemment, elle a aussi une masse à la ceinture.

    Pour qui l'entend parler, ou chanter, sa voix est claire et généralement quelque peu forte, avec une très légère touche d'un accent difficilement définissable pour qui n'a jamais mis les pieds au Turmish. Dans de très, très rares situations, son accent disparaît et sa voix se calme, généralement lorsqu'elle est focalisée sur quelque chose... C'est à dire, très rarement.


    avatar
    The Last Dodo

    Messages : 37
    Date d'inscription : 30/12/2017

    Re: Cexa Tseciéu

    Message par The Last Dodo le Lun 12 Fév - 12:44

    Toutes les dizaines, au Turmish, a lieu la càccia o sô, la chasse au soleil. À la fois une pratique culturelle et un rite laïc, c'est une journée que les Turamis mettent à profit non pour pratiquer les arts marchands comme ils le font à leur habitude, mais tout bonnement pour pratiquer les arts tout court.

    Lors de la chasse au soleil, les rues sont envahies d'artistes débutants, les campagnes grouillent de sportifs amateurs. C'est lors d'une de ces journées que se rencontrèrent Zemeri Azmar, barde itinérant de son état et flemmard professionnel, et Nuxe Tseciéu, fille de marchand, poétesse, acolyte au temple de Lathandre et dilettante plus encore talentueuse que Zemeri.
    Entre les deux artistes, ce fut pour ainsi dire le coup de foudre. Leur histoire mériterait d'être racontée ; à vrai dire, elle l'a été, puisqu'elle fut utilisée durant des années dans le petit temple de Lathandre d'Alaghôn pour illustrer aux jeunes gens à quel point l'amour de Lathandre pouvait être l'amour des autres, l'art était une belle chose, et le développement personnel menait toujours à de merveilleux résultats.

    Au moment des "merveilleux résultats", bien sûr, les quatre enfants Tseciéu étaient en général pointés du doigt, pour le plus grand bonheur de certains et la gêne d'autres. Ils se succédèrent en effet au temple, l'un après l'autre, pour y apprendre à lire et à écrire, découvrir leur voie dans la vie, et finalement partir voler de leurs propres ailes.
    L'aînée, Nissêua, suivit bien vite la voie paternelle -après tout, c'était lui qui racontait l'histoire de la famille presque aussi souvent que les prêtres- et devint barde, quittant très tôt Alaghôn pour parcourir le Turmish en long, en large et en travers.
    Le cadet, Eugio, dit Barberousse, devint pour sa part un peintre et réalisa de très nombreuses commandes, d'abord pour le temple, puis pour toute la bonne société d'Alaghôn. Plus blond que roux, il fut cependant surnommé ainsi pour sa tendance à passer ses doigts encore tachés de peinture pas toujours sèche dans sa barbe.
    Le troisième, Brazu, s'intéressa très jeune à la forge et à la ferronerie. Si un tel choix que paraître étrange, il ne l'est pas tant que ça au Turmish ; les armures turamies sont des pièces d'excellente qualité, ornées de dorures et de gemmes, qui en disputent aux armures de cérémonie elfique pour leur souci du détail.
    Quant à la quatrième, Cexa, dont l'histoire va enfin commencer, elle resta plus longtemps au temple, comme novice...


    (Transition soleil qui se lève !)
    avatar
    The Last Dodo

    Messages : 37
    Date d'inscription : 30/12/2017

    Re: Cexa Tseciéu

    Message par The Last Dodo le Ven 9 Mar - 2:48

    L'enseignement, pour les novices, était bien large. Ils recevaient des cours d'histoire et de géographie, des cours d'utilisation de la magie, des cours de langue, des cours de théologie, et encore une myriade d'autres. En somme, lorsqu'ils n'aidaient pas les prêtres, ils étaient en cours.
    Ces cours avaient été, lors de ses premières années, l'une des hantises de Cexa. D'abord, elle avait appris avec horreur qu'elle devrait rester assise dans une salle pendant une éternité ou deux. Ensuite, elle s'était rendue compte que les novices étaient tenus d'assister à des cours d'art. Ce n'était pas qu'elle n'aimait pas l'art, bien au contraire, mais les prêtres faisaient venir des intervenants de temps à autres.
    Ainsi, elle assista à des cours de musique jusqu'au jour où les prêtres invitèrent Zemeri, des cours de poésie jusqu'à ce qu'ils invitent Nuxe, des cours de conte jusqu'à ce qu'ils invitent Nissêua et des cours de peinture jusqu'à ce qu'ils invitent Eugio. Au désespoir, elle dut se réfugier dans un cours de sculpture, donné par un vieux Seigneur du Levant du nom de Lomi. Le Seigneur du Levant, au moins, était un prêtre, et il savait quelles étaient les règles entre les prêtres. Il l'appelait, comme tout le monde, "Novice" et non pas Cexa, un nom qu'elle n'était tout simplement pas utiliser en tant que prêtresse. Et puis, il était toujours intéressant.

    Ses cours étaient émaillés de digressions, de divergences et de petites dérives, car il avait tendance à s'étendre sur des sujets toujours variés en sculptant. Ca ne faisait pas de lui, aux yeux de ses élèves, un mauvais enseignant ; au contraire, ils l'appréciaient d'autant plus, et la plupart des prêtres le considéraient comme divinement inspiré, puisqu'il ne faisait aucun doute que c'était Lathandre qui le poussait ainsi à aborder tant et tant de sujets différents.

    C'est lorsque Cexa commença à l'avoir comme professeur qu'elle commença aussi à prêter plus d'attention en cours. Les digressions de Lomi étaient toujours sensées, et s'il parlait par exemple du prophète Omthas en pleine explication sur la sculpture néo-gothique cormyrienne, c'était parce que les principaux inspirateurs des méthodes gothiques cormyriennes étaient des contemporains, et qu'il était hautement probable qu'Omthas lui-même les aie en partie conseillé. En comprenant le fonctionnement de ces digressions, Cexa réalisa que les choses étaient toujours liées entre elles, contextualisées, et que rien n'arrivait jamais isolément.

    Lorsqu'elle entra dans l'adolescence, elle demanda comme de juste à avoir Lomi comme référent.
    avatar
    The Last Dodo

    Messages : 37
    Date d'inscription : 30/12/2017

    Re: Cexa Tseciéu

    Message par The Last Dodo le Ven 9 Mar - 3:10

    Les quelques années que passa Cexa à apprendre sous la tutelle de Lomi furent pour elles les meilleures de sa vie (qui, il faut l'admettre, ne faisait que commencer). Alors que ses cours continuaient, elle apprenait avec Lomi un nombre incalculable de choses en lien avec la foi lathandrite. Son éducation de novice lui paraissait réellement avoir commencé.

    Elle apprit les raisons qui changèrent Amaunator en Lathandre. Le dieu néthérisse avait été le Gardien de l'Eternel Soleil, un titre qu'il avait gagné grâce à son inflexibilité et une erreur de traduction (un contrat avec une autre divinité, rédigé dans le Haut Néthérisse, le Loross, stipulait qu'il était "éternellement responsable" de quelque chose avait été traduit, en Bas Néthérisse, comme affirmant qu'il était "responsable de l'éternité" ; les fidèles avaient sauté sur l'occasion), mais l'éternité ne changeait jamais. Lors de la chute de Néthéril, Amaunator n'avait pas su s'adapter, et avait dû mourir pour renaître en tant que Lathandre, le dieu du soleil qui revenait chaque matin.
    Elle apprit la signification du Sermon de l'Eclipse de Rhyester, et de la Vision des Dix Soleils, qui portaient tous deux sur le Cataclysme de l'Aube. Le Sermon expliquait que les temps troublés sont toujours ceux qui ouvrent de nouvelles voies, par lesquelles le présent peut avancer et devenir un meilleur futur ; c'était le Cataclysme de l'Aube qui l'avait inspiré.

    Elle n'apprit pas précisément ce qu'avait été le Cataclysme de l'Aube, puisque personne n'était réellement capable de le comprendre, alors même que Lomi était un des chercheurs les plus focalisés sur cet évènement. L'origine du Cataclysme était une dispute entre Lathandre et Tyche, la déesse de la destinée, qui refusait d'écouter ce dernier lorsqu'il lui réclamait de devenir la déesse de la bonne fortune. Un sombre dieu profita de la brouille entre eux pour se faire passer pour Lathandre et corrompre Tyche, forçant Azouth, Lathandre et Séluné à séparer la déesse pour créer Beshaba et Tymora. Lathandre, encore sous le choc, avait alors tenté de remodeler le panthéon à son image. Dans la manoeuvre, Murdane, la déesse du pragmatisme, avait été noyée par Umberlie, ce qui avait provoqué la destruction du Jhaamdath, englouti dans le Bief de Vilhon. Ce qui n'empêchait pas que le Jhaamdath ait été détruit par des elfes, et qu'Azouth soit devenu une divinité pendant le Catalysme de l'Aube.
    Ç’avait été une période très chaotique.

    Elle apprit la signification d'une myriade de petits rites, dont le moindre n'était pas celui de la Consécration. Lomi ne lui donna aucun détail, bien sûr, mais il lui expliqua que les prêtres consacrés recevaient un nouveau nom, dont l'utilisation variait selon les temples. Ici, à Alaghôn, ils ne l'utilisaient qu'entre eux, lors des cérémonies et de certaines prières, mais dans d'autres lieux, ils l'adoptaient comme nom usuel. Il répondit sans gêne à la question de la jeune novice qui lui demandait quel était son nom de naissance, l'informant chaleureusement qu'il se nommait Mandu.
    Il s'excusa aussi de ne pouvoir la nommer que "novice". Même s'il savait comment elle se nommait, il était traditionnel à Alaghôn que les novices n'emploient pas leur nom avant de recevoir le nouveau, celui qui les consacrerait.

    En somme, elle étudia auprès d'un puits de savoir durant des années. Jusqu'à la mort de Lomi, à vrai dire. Ce fut elle qui lui referma les yeux pour le préparer au rite du Retour à la Terre, et qui recueillit ses derniers mots. Alors qu'elle lui disait que le temps détruisait tout, qu'elle aurait aimé qu'il vive encore éternellement, qu'elle avait l'impression que ça n'avait servi à rien et que rien n'avait d'importance si tout mourait, il lui avait répondu "Le temps détruit ? Peut-être. Mais ça ne veut pas dire que ça ne valait pas le coup d'essayer."

    Elle savait qu'il y avait toujours un nouveau matin. Avant qu'il ne vienne, elle pleura toute la nuit.
    avatar
    The Last Dodo

    Messages : 37
    Date d'inscription : 30/12/2017

    Re: Cexa Tseciéu

    Message par The Last Dodo le Ven 9 Mar - 3:22

    Ce furent ces larmes qu'elle utilisa pour la sainte veille de sa Consécration. Le rite était mystérieux pour les novices, et aucun des prêtres ne l'aurait révélé, pour rien au monde.
    Au cours de cette Consécration, apprit-elle par la suite, le nom était révélé aux novices soit par Lathandre lui-même, soit en des lettres enflammées aux couleurs de l'aurore, soit chuchoté par l'esprit de prêtres désormais morts et souriants. Est-il nécessaire de le préciser ? Dans son cas, ce fut Lomi qui la nomma, d'un nom qui signifiait en vieux turami "Radieux Espoir".
    (Et qui, comme vous n'êtes pas lathandrites, chers lecteurs, ne vous sera pas révélé)

    Elle chuchota son nouveau nom, celui que seuls Lathandre, ses prêtres, et quelques rares élus connaîtraient, à l'oreille de l'abbé du temple d'Alaghôn.


    À compter de ce jour, elle commença à s'ennuyer. Alaghôn était une belle cité, et le temple était agréable, mais elle était désormais une prêtresse confirmée de Lathandre. Le culte ne semblait pas vraiment pouvoir s'étendre dans la capitale du Turmish, ni même ailleurs, alors qu'il semblait parfaitement adapté à la culture turamie. Elle rêvait d'aventure, de défis, d'un peu plus que d'être simplement une énième prêtresse d'un énième temple.
    Durant des mois entiers, elle envoyait une lettre chaque jour à l'abbé, l'implorant de lui accorder le droit de se retirer du temple pour prendre la route et chercher un lieu où s'établir. Elle tâcha de trouver des arguments différents chaque mois : une telle ambition était nécessairement lathandrite, des lieux ne pouvaient pas rester éloignés de la lumière des prêtres, le soleil baignait de sa radieuse clarté un monde gigantesque qu'il fallait parcourir, et après tout, des lieux n'avaient presque jamais entendu parler de Lathandre, comme Lantan qui s'ouvrait à peine à l'extérieur, ainsi que le disaient les marchands.

    C'est apparemment ce dernier argument qui fonctionna, peut-être parce que Lantan était suffisamment éloigné pour que les prêtres se disent qu'elle arrête enfin de les harceler. Et après tout, si elle voulait voyager, qui étaient-ils pour l'en empêcher ?
    Elle prit ainsi la route, un jour comme les autres. Comme les autres jours, c'était un nouveau départ.
    avatar
    The Last Dodo

    Messages : 37
    Date d'inscription : 30/12/2017

    Re: Cexa Tseciéu

    Message par The Last Dodo le Ven 9 Mar - 3:29

    Cher Brazu !

    Désolée de n'avoir pas beaucoup donné de nouvelles. Les derniers jours (dizaines ? Mois ?) ont été épuisants !!!
    Je suis bien arrivée à Lantan, à Illul très précisément, et tout s'y déroule à merveille. Je leur apporte comme je peux la lumière de Lathandre, que ce soit en travaillant avec le dispensaire, qui soigne les malades, ou des dames qui s'occupent à Illul de tout ce qui a trait à la culture.
    Tu te plairais beaucoup ici ! Et tu aurais énormément de travail. Ils ont beaucoup de forgerons très doués (une famille s'occupe de tout l'équipement de la Légion), mais ils privilégient l'efficacité à l'esthétique !! Nos armures du Turmish me manquent. J'ai d'ailleurs vendu celle que j'avais achetée à Athkatla (je t'avais dit à l'époque qu'il me fallait une armure lourde pour avoir l'air d'une vraie prêtresse), d'une part parce qu'elle était trop lourde, et d'autre part parce qu'elle manquait de détails.
    J'espère que tout se passe bien à la maison. Où en est Eugio de la fresque qu'il devait faire pour l'Assemblée des Etoiles ? Je suppose qu'elle est finie !

    J'essaierai de revenir vous voir, mais la route est longue, et j'ai beaucoup de travail. Je suis un peu devenue grande prêtresse de Lathandre pour tout Lantan.
    Oh, et je ne devrais pas le dire comme si je me vantais, mais tant pis, parce que je sais que ça compte beaucoup pour le forgeron que tu es (et que j'espère que Lathandre me pardonnera cette taquinerie !!). Le Grand Artificier de Gond, tu sais, le type qui dirige toute l'Eglise de Gond à travers tout Faerun, va personnellement me parler de ce que signifie être une prêtresse à Illul.
    Si ça continue à ce rythme, la prochaine fois que j'enverrai une lettre, je serai devenue une élue divine !!

    Cexa.

    Contenu sponsorisé

    Re: Cexa Tseciéu

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 26 Mai - 21:10