Image


    BG : Elysandre de la Flavière

    Partagez
    avatar
    Lalaskra

    Messages : 9
    Date d'inscription : 23/02/2018
    Localisation : Belgique

    BG : Elysandre de la Flavière

    Message par Lalaskra le Dim 6 Mai - 20:51

    Elysandre de la Flavière (personnage secondaire)
    Fiche à compléter :

    Nom de compte forum : Lalaskra
    Nom de compte IG : Plaagjes
    Nom du personnage : Elysandre de la Flavière
    Race : Humaine
    Classe(s) : Prêtresse
    Classe de Prestige envisagée : Pas de project en ce sens
    Alignement : Loyal Bon
    Divinité : Ilmater
    Objectifs : Combattre la souffrance et le désespoir de par le monde
    Langue de base : Commun,
    Due à l’intelligence : Céleste

    Monde d’origine : Padhiver (Faerun)


    Caractéristiques
    Force : 10
    Dextérité : 12
    Endurance : 12
    Sagesse : 16
    Intelligence : 12
    Charisme : 14

    Arme de prédilection
    « Aucun ne manie pas d’arme »

    Domaine divin
    Guérison et Bien

    Signe visible.
    Peau blanche très pâle.
    Cheveux très noir.
    Semble frêle.
    Parle toujours lentement et semble prend son temps.


    Elysandre est issue de la noblesse de Padhiver. Elle a une culture assez élevée sans pour autant être une brillante étudiante.
    Sa famille est au service de la royauté de Padhiver son père est un paladin de Tyr sa mère et prêtresse de Tyr.
    Elysandre fût élevée dans la plus pure tradition religieuse de la Triade elle épousa tout jeune le côté d’Ilmater le dieu qui pleure. Ne sachant pas se battre ni manier aucune arme elle se dirigea plus vers les lettres ce qui la fît étudiée pour découvrir les conditions pathogènes qui peuvent amener les maladies et autres épidémies.
    Elles a un peu de connaissance sur la fabrication de bandages, onguents, attelles et autres écharpes. Qu’elle porte toujours dans sa sacoche.

    Padhiver :
    Elysandre est née face à la Castel Nièvre près du pont menant au temple de Tyr où ces parents on voués leurs vies a leur Dieu Tyr. Toute jeune elle a vécue parmi ces paladins et paladines aux armures étincelantes aux armes flamboyantes comme ceux de ses parents.
    Elle fit la connaissance dès son plus jeune âge du Frère-Prieur Hlam qui lui enseigna les principes de Tyr mais aussi la bonté et l’amour des choses que les dieux nous ont offerts. Elle suivit donc la voix la plus plausible pour elle qui ne serait jamais se battre ou manier une arme… celle d’Ilmater le dieu qui pleure ainsi son père malgré qu’elle n’épouse pas le sacerdoce de Tyr elle restera dans la Triade chère à ses parents.
    Jusqu’à ces 14 ans elle fût pris en charge par le représentant sur place d’Ilmater le vénéré Frère Asthurin le sage. De là elle fût envoyée à la léproserie de Luskan et put y mettre en pratique tout son enseignement pendant plus d’un et demi.
    Luskan :
    Elle y rencontra un vénéré Frère du nom de Patronin d’un âge très avancé il lui enseigna les prémices d’une science qui concernent les conditions pathogènes des maladies enfin de mieux les combattres avant qu’elles ne se répandent.

    Combattre les endroits sales et mal entretenus, bien conserver la nourriture et pleins de choses qui empêchent les maladies de se propager en épidémie.

    Les routes :

    Puis arriva le jour de son compagnonnage elle quitta ceux qui lui été cher au bout de ces 18 mois et partie sur les routes pendant plus de deux ans. Elle combattit la souffrance et le désespoir que les gens subissaient les aidants à se relever pour affronter les coups durs de la vie.
    Toujours porteuse de sa sacoche elle avait constamment un bandage, un ongle pour tous les malades rencontrait sur sa route.

    Jusqu’au jour dans une auberge alors qu’elle faisait une attelle à un ouvrier tombé. Elle entendit les gens parlaient d’une île du nom de Lantan. Jadis il y avait eu une guerre marine contre eux ils vivaient repliés sur eux-mêmes et jamais personnes n’a pu les envahir. Mais récemment des rumeurs disaient qu’ils avaient ouvert les routes de l’immigration pour accueillir des étrangers.

    Elysandre se renseigna et acheta un billet pour s’y rendre car là-bas aussi les gens auront peut-être besoin d’elle.

    L’arrivée à Illul :

    Elle fût … comment dire dure et brutale, déjà elle comprit que les étrangers étaient peu de chose pour ces autochtones de l’île. De plus elle fût spoliée de son peu d’or qui lui restait après l’achat de son billet. On lui remit un papier de circulation, celui qui lui a donné est du genre hautain et irrespectueux. Seule la petite personne du dispensaire lui a paru digne et amicale.
    Enfin maintenant elle était en règle, et avait postulée pour aider ce dispensaire dans ces tâches envers la population.

      La date/heure actuelle est Sam 26 Mai - 19:16